Visite d'Oslo: Grünerløkka (un petit air de Greenwich village?) et Bygdøy!

Oslo, Norvège le 03/02/2011

 

Le jeudi, c'est visite et ballade! Donc aujourd'hui, après avoir testé les instituts de beauté norvégiens (aïe le porte-monnaie), j'ai décidé de profiter de cette journée presque parfaite pour me ballader un peu. Presque parfaite? Ciel bleu, température positive (oui, depuis quelques jours il fait plus chaud à Oslo qu'à Paris, hihi!) mais... verglas. Mais pas verglas comme d'habitude, verglas pire que d'habitude parce qu'hier soir, il a neigé un peu sur le verglas habituel... et donc aujourd'hui il fallait chausser des patins à glace; même les Norvégiens ne s'en sortaient pas... En fait, il faut faire le choix entre glisser sur le verglas et patauger dans de l'eau gadoueuse... et si vous êtes assez malins pour visualiser la scène, vous devinerez que celui qui glisse sur le verglas se fait mal mais en plus tombe dans l'eau gadoueuse. Bref, conditions pas idéales pour se ballader, mais je m'en suis sortie vivante. J'ai donc commencé mon périple en prenant le tramway à Storo pour m'arrêter dans le quartier de Grünerløkka: je suis passée devant l'Akerselva (le fleuve qui passe à Oslo) gelée, j'ai traversé quelques parcs dont celui de Birkelunden, j'ai fait un détour par Rodeløkka  (quartier où les maisons en bois ont été classées!), puis j'ai continué dans le Greenwich village d'Oslo. Ensuite, j'ai voulu aller sur l'autre rive de l'Akerselva pour aller découvrir certains points d'intérêts que mon guide conseillait. Et alors, c'est là que le verglas était le plus terrible: dans ce coin d'Oslo, il n'y a que des montées et des descentes. Les Norvégiens maîtrisent à peu près car ils se laissent glisser. mais mon sens de l'équilibre est plutôt douteux, donc j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai préféré sauter dans la neige! Ma technique a été efficace, j'ai pu éviter la "descente mortelle"! Mais bon, après avoir passé cette étape, j'ai dû m'arrêter car pour me rendre dans le quartier conseillé par mon guide, il fallait emprunter une ruelle qui montait pas mal... les Norvégiens l'empruntaient avec des bâtons de ski!!! Donc ça sera pour une autre fois... Du coup, je me suis rabattue sur mon plan B: la presqu'île de Bygdøy où beaucoup d'Oslovites ont leur résidence secondaire. Et j'ai passé une après-midi fabuleuse... Alors que les nauges commençaient à faire de l'ombre sur la ville, j'ai décidé de me diriger vers la mer où le soleil rayonnait: j'ai pris la ligne de bus n°30 en direction de la presqu'île (j'ai mis une petite vidéo...). Et là, changement de décor: paysage calme et apaisant, de la neige, des forêts, des chalets et des grandes (mais vraiment très grandes) maisons en bois et une vue imprenable sur Oslo!!! J'ai commencé par le musée Kon-Tiki, dédié à l'explorateur norvégien Thor Heyerdahl, qui a fait des expéditions dans le Pacifique (dont l'île de Pâques... revoilà le Chili!!!) et en Polynésie à bord de son bateau, le Kon-Tiki: musée assez intéressant mais un peu cher (40 NOK pour les étudiants... soit 2 hot-dogs). Ensuite, j'ai marché 2 petits kilomètres dans ce paysage de rêve pour atteindre le musée des bateaux Vikings qui n'a aucun intérêt, mais vraiment aucun... Enfin, je suis allée au Norsk Folkmuseum (musée floklorique norvégien) et c'était vraiment génial. Bien qu'un peu cher (75NOk pour les étudiants), il vaut vraiment le coup: il y a une partie "musée" avec des expositions de costumes traditionnels, une partie sur la culture sami (lapons) et une partie "village reconstitué" avec toutes sortes d'habitations norvégiennes depuis 1500... ça fait décor de cinéma! Et quand on se promène dans ce grand village au mileu de la forêt, c'est magique! Un vrai voyage dans le temps... 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Norvège